Banque bétail - pour un avenir assuré

Le principe de la banque bétail est simple et efficace

Banque bétail - un projet fascinant

Bien peu d'agriculteurs au Vietnam ont les moyens d'avoir une vache. Pourtant, avec une vache, ils pourraient faire un pas décisif en avant. Cela les aiderait à se créer une exploitation assurant vraiment leur existence.

De nombreux agriculteurs vietnamiens luttent pour leur survie. Les terres mises à disposition par l'Etat pour la riziculture ne suffisent pas pour assurer une existence. Les suites en sont l'appauvrissement et l'exode rural. Celui qui possède cependant une vache, a une chance: Elle peut être utilisée pour le travail dans les champs, ce qui aide à en augmenter le rendement. Un agriculteur peut également gagner de l'argent avec une vache: il peut faire de l'élevage et louer la vache à d'autres agriculteurs pour les travaux des champs. L'argent gagné sert à agrandir l'exploitation et à la mener à un niveau permettant de garantir un revenu sûr à la famille. Pour mettre en route un tel développement, la Mission chrétienne pour les pays de l'Est a créé il y a des années le projet banque bétail.

 

Mettre en pratique les connaissances

Les agriculteurs intéressés peuvent s'inscrire auprès des autorités locales. Ils suivent ensuite des cours offerts par la mission et y acquièrent les connaissances nécessaires pour l'élevage de bétail. Les participants du cours peuvent ensuite acquérir leur première vache. Les vaches du projet banque bétail ne sont pas gratuites, les agriculteurs doivent les acheter. Si un paysan n'a pas les moyens nécessaires, la mission met un crédit à sa disposition.

 

Sans la banque de bétail, nous n'aurions jamais pu acheter une vache.

 

Avec cet achat de 500 francs, les agriculteurs acquièrent plus qu'une vache: à côté de leur formation de base, ils sont encadrés professionnellement pour l'élevage des vaches et l'agrandissement de leurs exploitations. Si cela est nécessaire, ils ont accès à d'autres crédits.

 

Investissement de longue durée

Le premier veau femelle doit être rendu à la banque bétail. Cela permet à la banque de s'agrandir constamment et de faire participer d'autres agriculteurs. Après environ cinq ans, le projet local devient autonome et peut être poursuivi sans aide financière. C'est un investissement de longue durée sur tous les plans!  L'élevage de vaches permet aux agriculteurs d'agrandir leurs exploitations, que ce soit par l'élevage de bétail ou les cultures. Ils ont ainsi une véritable chance de se fonder une existence assurée et d'offrir un bon avenir à leurs familles.

 

Un rêve se réalise

Monsieur Mau a été l'un des premiers agriculteurs du village de Bao Son admis dans le projet banque bétail. Lorsqu'il a reçu sa première vache, il était comblé de joie: «J'ai attendu si longtemps une vache! Sans la banque bétail, nous n'aurions jamais pu en acheter une. Un rêve s'est réalisé.» Un collaborateur de la mission a visité la famille Mau un mois après la remise de la vache. Il a été reçu avec joie: «Notre vache va très bien», lui ont raconté les membres très heureux de la famille. A cause du mauvais temps, ils n'avaient pas encore laissé sortir la vache. Toute la famille s'occupait de son bien-être. Au début, ils avaient peur que quelque chose se passe ou qu'elle tombe malade. Mais: «Le vétérinaire de la mission nous a libérés de cette peur, il nous conseille très bien!», nous racontaient-ils. Ils se réjouissaient déjà beaucoup pour le premier veau qu'ils rendraient avec fierté à la banque bétail.

 

 

 

Donner maintenant pour la banque bétail.

Jetzt spenden