Biélorussie

La catastrophe du réacteur de Tchernobyl en 1986 a contaminé environ 20% du territoire de la Biélorussie.

Les effets se font sentir à long terme. Le diagnostic de cancer de la glande thyroïde chez les enfants est 100 fois plus élevé que dans les régions non contaminées en Europe. La pollution écologique, les mauvaises conditions de logement, la pauvreté de larges couches de la population et les abus d’alcool représentent les grands défis de la santé publique.

Non démocratique, autoritaire et hostile au marché –  telle est la description que font les observateurs occidentaux de la politique d’Alexandre Loukachenko, arrivé au pouvoir en 1994 et qui accumule les charges du pouvoir. Ses partenaires politiques et économiques principaux sont la Russie, la Chine, l’Iran et le Vénézuela.

La stabilité de l’économie, due principalement aux très bonnes relations économiques avec la Russie, vacille depuis la hausse des prix du pétrole brut par la Russie. L’industrie et l’agriculture sont en grande partie aux mains de l’Etat. L’économie biélorusse fait donc partie des rares économies de capitalisme d’Etat au monde.

L’agriculture, qui occupe 15% de la population, est dominée au travers de la collectivisation par deux branches principales: la culture de la pomme de terre et l’élevage. L’industrie textile, le travail du bois et la construction de machines en constituent les branches principales.

La Biélorussie a été fortement touchée par l’holocauste. Il y vivait auparavant une grande communauté juive. Depuis 1989, une grande partie des descendants des rescapés se sont expatriés.

La Biélorussie est un Etat sans accès à la mer de l’Europe de l’Est, limitrophe à la Pologne, à l’Ukraine, à la Russie, à la Lettonie et à la Lituanie.

L’aide que nous apportons

Les familles avec des enfants handicapés et malades chroniques font partie des couches de population les plus fortement touchées par la pauvreté. Le projet Béthanie permet d’accompagner 80 à 100 malades, handicapés et personnes agées. Une équipe d’infirmières travaille à Gomel, Grodna, Minsk et Maguilev sous la direction de Ruth Thomann. Les tâches d’assistance vont des soins à l’hygiène corporelle en passant par la cuisine, le ménage et la coupe de bois. Selon les besoins, les clients reçoivent des vivres et des vêtements. Le service médico-social Béthanie est un projet commun avec la fondation de la communauté des diaconesses de Berne.

 

Aide humanitaire

Distribution de denrées alimentaires et de vêtements aux nécessiteux, aux foyers pour enfants, homes pour personnes âgées et aux organisations d’entraide. Toutes les denrées alimentaires sont achetées sur place. 

 

Des vacances pour les enfants, les jeunes et les handicapés

La MCE finance des camps d’été, auxquels participent environ 400 jeunes et enfants. Pour beaucoup d’entre eux, le camp d’été est un événement clé de leur vie.

En deux mots

 

Plus de 100 nationalités vivent en Biélorussie. L’évolution démographique est marquée par un taux de naissance en baisse, une espérance de vie qui diminue et un bilan de migration négatif.

 

80% des Biélorusses se déclarent chrétiens russe-orthodoxes, 11% font partie de l’église catholique romaine, particulièrement dans la partie occidentale du pays, polonaise jusqu’en 1939. Il y a en outre des communautés évangéliques, baptistes, grècques-catholiques (Unifiées). La communauté juive perd de plus en plus de membres par les départs en Israël et aux Etat-Unis.

Donner maintenant