Macédoine

Un taux de chômage élevé

La Macédoine, pays au centre de la presqu’île des Balkans, n’a aucun accès à la mer. Elle est limitrophe à la Serbie et au Kosovo au nord, à la Bulgarie à l’est, à la Grèce au sud et à l’Albanie à l’ouest.

La Macédoine, pays montagneux, a plusieurs douzaines de sommets de plus de 2000 mètres. La République de Macédoine devint indépendante en 1991 au moment de la désintégration de la Yougoslavie. Deux tiers de la population sont des Macédoniens, cohabitants avec une minorité albanaise et des petites minorités turques et roms.

 

La corruption, une fonction publique hypertrophiée et une industrie inefficace résument la lutte de cet État postsocialiste.

 

Le taux élevé de chômage constitue le principal problème économique : plus d’un tiers de la population active est sans travail ! Par conséquent, environ 30% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, une misère inimaginable pour un Européen de l’Ouest. Le revenu net moyen d’un Macédonien en emploi s’élevait en décembre 2008, selon les données de l’office de la statistique allemande, à 420 francs par mois.

 

Le déficit de la balance commerciale est élevé: les importations dépassent les exportations de 70%. Il est compensé principalement grâce aux transferts financiers des Macédoniens de l’étranger. La branche textile est le secteur de commerce le plus important et constitue plus de la moitié des exportations. Les autres biens d’exportations sont le fer, l’acier, le vin et les légumes.

 

Des conflits comparables à une guerre civile survinrent entre les autorités macédoniennes et des extrémistes albanais en 2001. Avant ceux-ci, des politiciens albanais avaient posé sans succès des exigences pour plus de droits pour la population albanaise. Des nationalistes albanais avaient ensuite attaqué des postes de police macédoniens et des installations du gouvernement.

L’aide que nous apportons

La littérature

 

  • La librairie « Révélation » est la seule librairie évangélique de Macédoine. La vente des livres ne couvrant pas les frais pour des raisons économiques, elle est soutenue par la Mission chrétienne. Elle est donc abordable pour tout un chacun.
  • Les frais de l’unique librairie chrétienne pour le stand à la foire internationale du livre de Skopje, avec ses 70'000 visiteurs, sont couverts par la MCE.
  • La Mission chrétienne travaille depuis plus de 20 ans avec le professeur de physique Ivan Grozdanov. Il est la personnalité-phare pour la traduction et l’édition de littérature chrétienne. Il poursuit en outre une activité d’écrivain et a déjà édité lui-même de nombreux livres.

 

La mission

  • La MCE soutient la communauté baptiste „Good News“ à Skopje. Celle-ci a une activité missionnaire et d’implantation d’églises dans le quartier Aerodrom qui compte plus de 100'000 habitants.

 

La lutte contre la traite des femmes et des enfants

  • À cause de la grande pauvreté en Macédoine, les femmes et les enfants sont les victimes de la traite des êtres humains. La Mission chrétienne contribue au financement de l’unique foyer pour femmes victimes de la traite. Elles y trouvent un toit, la sécurité et des soins médicaux et psychologiques. Ces femmes sont soutenues juridiquement et financièrement dans les procès contre leurs bourreaux.

Bon à savoir

La traduction du Nouveau Testament dans un langage d’aujourd’hui a duré trois ans et a été financée par la Mission chrétienne. Le Dr Ivan Grozdanov avait terminé les textes du Nouveau Testament à la fin de l’année 1998.

Donner maintenant