Roumanie

Une grande partie de la population vit encore dans la pauvreté.

Bien que la Roumanie fasse partie de l’UE depuis 2007, une grande partie de la population vit encore dans la pauvreté. Les prestations de la santé sont mauvaises – surtout à la campagne.

La Roumanie se trouve en Europe du sud-est et est limitrophe à la Bulgarie, la Serbie, la Hongrie, l’Ukraine et la Moldavie.

 

La dictature communiste de Nicolae Ceausescu de 1965 à 1989 a laissé de profondes traces en Roumanie. Il n’y a presque pas de perspectives professionnelles, surtout à la campagne. Cependant, la Roumanie ne devrait pas être un pays pauvre : elle a des ressources telles le gaz naturel, le charbon (surtout du lignite), du sel, de l’or, de l’énergie hydraulique et du pétrole. La corruption cependant empêche le développement du pays.

 

Le pays n’a pas réussi à se sortir politiquement de l’emprise du système communiste. Les politiciens phares proviennent toujours encore de l’entourage de l’ancien régime et de la police secrète.

 

La Roumanie est agraire à 41 pourcent. Le développement économique provient de l’agriculture, de l’industrie et de la construction. Un autre développement positif est attendu dans les années à venir dans la branche de la construction. Les domaines de la circulation ferroviaire, de la navigation et des projets énergétiques en général sont en essor grâce à des instituts de financement internationaux. Des branches particulières comme la communication et l’information croissent également.

 

Le chômage pourra cependant augmenter à plus de dix pourcent. Le gouvernement réduit son administration sous la pression du Fonds monétaire international. Parallèlement, des faillites menacent l’économie privée.

 

La Roumanie est un pays séculier et n’a pas de religion d’État. La plus grande partie de la population cependant se reconnaît dans l’Église orthodoxe roumaine.

 

La Roumanie, avant tout Bucarest, est la destination principale des délinquants pédosexuels européens. Leurs victimes sont en particulier les enfants de la rue.

 

 

L’aide que nous apportons

Le soutien à l’artisanat et à l’agriculture

La Mission chrétienne aide depuis 1991 des entrepreneurs et des agriculteurs avec des crédits pour la mise en place de leur entreprise. Environ 1000 entreprises agricoles et 1000 entreprises artisanales ont vu le jour depuis, plus de 10'000 places de travail ont été créées.

 

Un ample programme de formation garantit une formation professionnelle et des cours de perfectionnement de qualité. Pour ce faire, une collaboration avec l’Université Emanuel à Oradea existe depuis quelques années.  

Bon à savoir

Le programme d’encouragement et de soutien pour l’artisanat et l’agriculture de la Mission chrétienne a rencontré un grand écho national et international. Le concept a été multiplié dans des pays comme la Moldavie, le Kirghizistan et le Viêt Nam. Des entrepreneurs roumains participent financièrement à des projets de la Mission chrétienne – même en dehors de la Roumanie. Un peu de fierté nous remplis face à cette multiplication sur les plans national et international.

 

Donner maintenant