Traite d'êtres humains

2.5 millions de victimes chaque année

La traite des êtres humains est l'un des crimes les plus cruels de notre époque. Les facteurs qui favorisent cette forme moderne d'esclavage sont entre autres la pauvreté, la discrimination, les familles brisées, la fragilité de l'État, les conflits armés, l’exil et la migration non régularisée ainsi que l'absence d'État de droit.

L'exploitation comprend au moins l'exploitation de la prostitution d'autrui ou d'autres formes d'exploitation sexuelle, le travail forcé et autres servitudes, l'esclavage ou les pratiques analogues à l'esclavage, le servage ou le prélèvement d'organes.

 

Selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), 2.5 millions de personnes sont victimes de la traite des êtres humains chaque année – principalement des femmes et des enfants. La Mission chrétienne est active en Asie et en Europe de l'Est dans la lutte contre ce crime depuis des années.

 

Libération des victimes et rapatriement

Grâce à des opérations ciblées au poste frontière, la MCE travaille en coopération avec des organisations locales pour libérer les enfants, les adolescents et les femmes des rets de leurs trafiquants. Les personnes concernées bénéficient d'une protection et d'une prise en charge psychologique dans un foyer temporaire situé à proximité de la frontière. L'objectif est un retour dans leurs familles si leur sécurité n'y est pas en péril. D'autres sont hébergées dans les maisons de protection partenaires.

 

Réhabilitation

La prise en charge des enfants et des femmes traumatisés nécessite une aide professionnelle et individuelle. Il faut souvent des années pour sortir de ces effroyables expériences. Les victimes sont appréciées à leur juste valeur et se font accompagner avec respect et compréhension sur le chemin d’une vie digne et indépendante.

 

Poursuites judiciaires

Une connaissance juridique détaillée des lois nationales et des preuves tangibles sont nécessaires pour engager des poursuites avec succès. De nombreuses femmes sont prêtes à porter plainte sur le plan pénal si elles se sentent en sécurité et accompagnées.

 

Réintégration

L'un des défis majeurs est la réintégration des victimes dans la société. Souvent, les enfants et les femmes ne peuvent pas retourner dans leur ancien environnement. La Mission chrétienne soutient les victimes par des formations professionnelles en cours d’emploi ou à plein temps et permet ainsi leur réinsertion.

Devenez marraine ou parrain

En prenant en charge un parrainage «Traite d’êtres humains»,vous contribuez à lutter contre la criminalité et à ce que les victimes reçoivent de l'aide. Vous avez le choix de faire un don de 50 ou de 100 CHF par mois.

 

Mon Sum (nom changé), au Cambodge, a été vendue par sa famille à l’âge de six ans. On avait promis à ses parents d'amener Mon Sum dans une bonne famille, mais au lieu de cela, elle a été soumise à la prostitution forcée. A huit ans, elle a pu s’enfuir d’une maison close. Certes, elle était traumatisée, mais elle était reconnaissante de n’avoir enfin plus à donner son jeune corps à des hommes violents. Soutenue par la MCE, elle vit depuis de nombreuses années dans une famille d'accueil aimante, dans un lieu protégé, a pu surmonter son traumatisme et obtenir un diplôme professionnel.

 

En tant que parrain ou marraine, vous transformez des vies – à long terme et de manière durable. La Mission chrétienne vous en remercie!

Quatre bonnes raisons de devenir marraine et parrain de la MCE

  • La Mission chrétienne pour les pays de l’Est est une œuvre d'entraide professionnelle au bénéfice de bientôt 50 ans d’expérience.
  • Un partenariat est l'un des moyens les plus efficaces pour assurer une aide durable à long terme.
  • Un rapport bisannuel vous donne un aperçu des effets bénéfiques de vos dons de parrainage.
  • Les dons pour parrainage sont déductibles des impôts dans tous les cantons.
Donner maintenant