Népal

Derrière les montagnes, une situation très problématique, en particulier pour les femmes

Le Népal, pays de rêve pour de nombreux touristes, est un territoire rude pour beaucoup de ses habitants. La situation économique est difficile, beaucoup ne voient aucune perspective et tentent leur chance en tant que travailleurs migrants. D'innombrables familles ne se réunissent que tous les deux ou trois ans. Pendant ce temps, elles ne survivent que grâce aux transferts d'argent de leurs proches à l'étranger.

Les filles et les femmes sont systématiquement désavantagées au Népal. Les traditions et les préjugés se dressent devant elles comme des montagnes infranchissables. Par conséquent, lorsque quelqu'un leur promet un emploi bien rémunéré, certaines jeunes femmes acceptent et finissent comme esclaves sexuelles ou de travail en Inde.

Les chrétiens forment une petite minorité, mais sont de plus en plus nombreux, dans un Népal marqué par l'hindouisme. De nombreux Népalais se sont récemment tournés vers le christianisme. Toutefois, une nouvelle loi suscite des inquiétudes. Elle interdit d'inciter autrui à se convertir à une autre religion.

 

Notre aide en Népal

Promotion de l’artisanat et du commerce

  • Création d’entreprises familiales
  • Promotion du développement professionnel des adultes
  • Formation des jeunes en vue d’une orientation professionnelle
  • Séminaires et conférences à destination des entrepreneurs
  • Programme de développement des villages (promotion de l’agriculture, lutte contre la pauvreté)
  • Encouragement à un revenu supplémentaire dans les territoires ruraux
  • Aide en cas de situation d’urgence et de catastrophe

 

Traite des êtres humains

  • Interception de jeunes filles et de femmes en danger et victimes de traite et aux postes de frontière indo-népalais
  • Sensibilisation des groupes à risque et des autorités étatiques
  • Accompagnement psychologique et aide à l’insertion pour les femmes de la caste discriminée des Badi
  • Soutien scolaire des enfants Badi en danger
  • Assistance facilement accessible apportée aux jeunes femmes travaillant dans les discothèques et les bars karaoké, possibilités de formation dans notre point de contact.

 

 

 

Informations détaillées sur le Népal

Des montagnes impressionnantes se dressent au Népal, dont le mont Everest, le plus haut sommet du monde. La chaîne de l'Himalaya semble infranchissable. Cependant, les problèmes qui empoisonnent la vie des Népalais sont tout aussi vertigineux. La pauvreté, le chômage, la traite des êtres humains et l'exploitation sont monnaie courante dans le pays.

 

La pauvreté pousse de nombreuses personnes à émigrer
Le Népal est un pays pauvre. Le niveau d'éducation y est faible, le taux d'analphabétisme, élevé et l'approvisionnement en énergie insuffisant. Les traditions, notamment le système de castes, empêchent tout changement. Les catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les inondations et les glissements de terrain constituent un frein au développement du pays. L'instabilité politique et la corruption entravent également le progrès.

Ces difficultés poussent de nombreux Népalais à tenter leur chance à l'étranger, où les perspectives semblent plus prometteuses. En Malaisie, par exemple, un porteur de charge peut gagner 800 dollars par mois, tandis qu'une enseignante d'école primaire au Népal doit se contenter de 100 dollars. Chaque jour, environ 1700 personnes quittent le Népal. Beaucoup voyagent loin, notamment dans les pays du Golfe. Une fois sur place, ils ne rentrent au pays qu'une fois tous les deux ou trois ans. Les transferts d'argent des migrants contribuent à hauteur de 25 % au produit intérieur brut.

 

Les filles et les femmes sont désavantagées
Les filles et les femmes ne bénéficient pas d'une grande considération au Népal. Les familles voient les filles comme un fardeau dont la dot nécessite des dépenses importantes. Lors du mariage, la famille du mari exige de l'argent et des cadeaux d'une valeur de plusieurs milliers de dollars – au-delà des moyens de la plupart des familles. Les fils, en revanche, sont considérés comme des piliers de la famille, qui s'occupent de vous jusqu'à la fin de vos jours. Il n'est donc pas étonnant que les filles népalaises ne bénéficient pas de bonnes perspectives, mais soient systématiquement désavantagées : elles vont à l'école moins longtemps que les garçons et sont mariées précocement, autant que possible. Certaines familles vendent leurs filles comme domestiques à de riches familles pour lesquelles elles doivent ensuite travailler jour après jour contre un salaire de misère. Au Népal, il est gratuit d'avorter d'une fille.

 

Traite des êtres humains
La traite des êtres humains sévit au Népal : l'itinéraire reliant le Népal à l'Inde est considéré comme l'un des plus fréquenté au monde. Chaque année, environ 20 000 filles et femmes sont victimes de trafiquants d'êtres humains. Certaines sont vendues par leur famille, souvent dès l'enfance. Dans de nombreux cas, les parents ne voient pas d'autre issue pour sortir de l'endettement ou de la pauvreté. De plus, ils ne se doutent pas de ce qui attend leurs enfants. Certaines victimes sont simplement naïves lorsqu'on leur promet un travail bien rémunéré. Beaucoup finissent comme travailleuses du sexe dans une maison close ou comme esclaves de travail. Une fois prises au piège, elles doivent obéir aux ordres, sous peine de lourdes sanctions.

 

Religion
La religion est très présente dans la culture népalaise et dans la vie quotidienne. 80 % des Népalais sont hindous, 10 % bouddhistes - certains pratiquent les deux religions à la fois. Jusqu'en 2007, le Népal était une monarchie hindouiste ; depuis lors, il est considéré comme une république laïque. Les chrétiens et les autres minorités religieuses ont augmenté en nombre ; les chrétiens ont connu un renouveau, comme au temps des Apôtres. Cependant, fin 2017, une loi anti-conversion a été introduite. Depuis, il est interdit au Népal d'inciter quelqu'un à se convertir à une autre religion, quel que soit le moyen utilisé. Les infractions peuvent être punies de cinq ans de prison ou d'une amende. Les minorités se plaignent que la liberté de religion est ainsi limitée. Pour les chrétiens, la loi est source de nombreuses incertitudes. La Constitution, en principe laïque, protège en fait les religions traditionnelles du Népal, l'hindouisme et le bouddhisme.

 

Sources
Nepal, www.liportal.de, 07.05.2020 (La site web a été terminé le 30 juin 2021.)
Elke Büdenbenders Leben als First Lady (La vie de Première Dame d’Elke Büdenberger), www.tagesspiegel.de, 13.2.2020
Nepal – ein Land wandert aus (Népal – Un pays migrant), www.deutschlandfunk.de, 16.12.2017
Népal : Les mariages d’enfants menacent l’avenir des filles, www.hrw.org, 07.09.2016
Zehntausende Mädchen werden von Nepal für die Sexindustrie nach Indien verschleppt (Des dizaines de milliers de jeunes filles du Népal envoyées en Inde pour les besoins de l’industrie du sexe), www.netzfrauen.org, 10.10.2019
Nepal: Die verkauften Mädchen (Népal : les filles vendues), www.daserste.de, 23.08.2015
L’hindouisme, www.arte.tv, 25.10.2017
Népal – La liberté de religion en danger, www.csi-schweiz.ch, 29.04.2018

 

 

Donner maintenant